LE MYSTERE DE LA CHAMBRE SOURDE

Qu’est-ce qu’une chambre anéchoïque ou « Chambre sourde »

Une chambre anéchoïque est une salle d'expérimentation dénuée d'effets de salle. Tous les matériaux (plafond, sol, murs) y sont absorbants. Des dièdres de laine de verre disposés sur toutes les parois permettent une absorption quasi-totale des ondes sonores émises. Ce type de chambre permet de recréer artificiellement des conditions dites de « champ libre » : le son s'y propage sans réflexion.

Quelles sont ses fonctions principales ?

La chambre anéchoïque sert principalement à faire des mesures de rayonnement de source. Une source sonore est un champ acoustique rayonné, très complexe à mesurer. Si l'on prend le cas d'un instrument de musique, son champ acoustique rayonné va dépendre de la note jouée, du type d'instruments, etc. Pour le mesurer, il est indispensable d'être dans une situation « anéchoïque », condition sans laquelle on mesurerait à la fois le champ direct rayonné par l'instrument mais aussi le champ réfléchi par toutes les parois de la salle. La chambre anéchoïque sert aussi de chambre « calme ». Des mesures de sons très précises nécessitent des niveaux d'enregistrement très faibles, sans bruit de fond. Très bien isolée de l'extérieur et du reste du bâtiment (sorte de « boîte dans une boîte », montée sur des silentblocs en néoprène), cette chambre permet d'avoir un rapport signal/bruit satisfaisant.

Et chez Pétrof ?

Début 1994, l'une des premières chambres anéchoïques de la République tchèque a été ouverte dans les locaux de PETROF à des fins de recherche. Elle est principalement utilisée pour la mesure acoustique dans le but d'obtenir une qualité sonore parfaite pour leurs instruments.

Sources :Pétrof, Ircam

Chambre sourde Pétrof